http://carte.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Carte du campus


Chercher dans ce site


webinfo@uqam.ca



Voir ce pavillon sur la carte interactive >>

K

Historique du pavillon de Danse

Le pavillon de Danse de l’UQAM est situé au 840, rue Cherrier.  Sa construction s’est échelonnée de 1914 à 1919 et sa conception a été confiée aux architectes Joseph-Ovide Turgeon et J. A. Ouellette.  Le bâtiment a été commandé par l’Association athlétique d’amateurs nationale (AAAN), organisme voué à la promotion des sports au sein de la jeunesse canadienne-française, dans le but d’abriter la Palestre nationale, un centre sportif.  Le bâtiment de plan presque carré est de facture classique avec ornementation d’inspiration beaux-arts.  Principalement composé de pierre grise, de brique rouge et de terre cuite, il est formé de trois registres bien définis en hauteur par des entablements et surmonté à l’origine, d’une corniche.  Les nombreuses fenêtres l’entourant lui confèrent une ordonnance à la fois symétrique et rythmée.  À cette époque, on y retrouve entre autres un gymnase, une piscine, une bibliothèque et diverses salles dont une salle de quilles.  Au fil du temps, quelques restaurations ont été effectuées au bâtiment, notamment en 1946, par l’architecte Élie Vincelli.

En avril 1974, l’Université se porte acquéreur du bâtiment et des terrains adjacents.  Le Service des sports de l’Université s’y installe ainsi que le cégep du Vieux-Montréal à titre de locataire et de partenaire dans l’utilisation des installations sportives.  Le bâtiment est alors dénommé pavillon Latourelle.  Durant l’été 1976, une partie du pavillon ainsi que les terrains adjacents sont loués au Comité organisateur des jeux olympiques de 1976 afin d’y aménager un campus international de la jeunesse.  À la fin de 1986, afin de concentrer les activités académiques du Département de danse, l’Université transfère ses activités sportives (à l’exception des activités en piscine) vers l’École de technologie supérieure, modifiant alors la vocation jusqu’ici sportive du pavillon.  Ainsi, en 1987, le Département de danse de l’Université emménage dans le pavillon Latourelle.  En novembre 1988, l’Université donne son accord à un projet de transformation du pavillon en centre de diffusion international de la danse expérimentale.  Pour gérer le nouveau centre, l'Agora de la danse est créée en 1987; il s'agit d'une corporation sans but lucratif, distincte de l’Université et formée du Département de danse, du Regroupement des professionnels indépendants et du groupe Tangente inc.  L’Agora de la danse loue de l’Université les espaces du centre afin que ceux-ci soient mis à la disposition du milieu de la danse sous forme d’espaces locatifs.  En 1990, afin de lancer le nouveau projet et de reconstruire une partie des espaces détériorés par un incendie, une restauration majeure du pavillon est effectuée par la firme d'architectes Saia et Barbarese.  Le pavillon est alors un des seuls lieux au monde à être entièrement dédié à la danse.  Il abrite un centre de diffusion, connu sous le nom d’Agora de la danse et le Département de danse qui occupe divers locaux, studios, salles, laboratoires de recherche et de création (Piscine-théâtre et LARTech) et un atelier de couture.  La piscine, quant à elle, reste en opération jusqu’en 1995 alors qu’on procède à son recouvrement afin d’aménager un plancher de danse.  Restauré de façon sobre et moderne tout en préservant l’intégrité de plusieurs ornements d’origine, le pavillon Latourelle et l’Agora de la danse ont remporté en 1991, le 1er prix d’architecture de l’Ordre des architectes du Québec dans la catégorie bâtiment institutionnel et un prix Orange décerné par la Ville de Montréal et Héritage-Montréal. Une œuvre d’art de Geneviève Desgagnés, principalement inspirée du langage associé à la chorégraphie, a été intégrée à la façade, au hall d’entrée et au second étage du bâtiment.

Le bâtiment a été désigné sous le nom de pavillon Latourelle de 1974 à 2003 dans le but d’honorer Roger Latourelle (1908-1979).  Adepte de sports depuis son tout jeune âge, c’est dans le domaine de la natation qu’il se démarque au niveau des courses de longues distances.  En 1920, il devient membre de la Palestre nationale.  En 1934, il entre au service de cette dernière à titre d’enseignant de natation et de sauvetage.  En 1943, il est nommé directeur des sports et de 1947 à 1968, il occupe le poste de directeur général.  À partir de 1969, il occupe un poste de secrétaire général et de vice-président aux relations extérieures.  Membre fondateur de la Fédération des loisirs du Québec et de l’Association canadienne des centres de loisirs, il a reçu plusieurs honneurs dont la médaille du Centenaire de la Confédération du Canada en 1967.  En 1992, il est intronisé au Panthéon des sports du Québec.  Personnage marquant dans l’histoire du développement et de la promotion du sport amateur au Québec, il est considéré comme ayant été l’âme de la Palestre nationale.

En juin 2003, la dénomination du pavillon est modifiée pour pavillon de Danse de l’UQAM afin de refléter sa nouvelle vocation, soit la promotion de la danse.

Ce texte a été produit par le Service des archives et de gestion des documents

Retour en haut de page